37e édition du Festival Cinéma d’Alès – Itinérances

Du 28 mars au 7 avril 2019

Focus sur Toshirô Mifune et Akira Kurosawa

L’acteur Toshirô Mifune a 27 ans, une jeunesse tumultueuse, un passé de photographe pour l’armée japonaise durant la Deuxième Guerre mondiale et trois films au compteur, quand il rencontre Akira Kurosawa.

En 1948 sort L’Ange ivre qui est à la fois le premier film personnel du maître japonais et l’avènement devant la caméra d’un acteur très physique, parfois carrément félin, capable cependant d’exprimer beaucoup de nuances et de profondeur par la seule puissance de son regard. La collaboration sera fructueuse : quelques 16 films parmi les plus prestigieux de Kurosawa, de grands classiques et quelques œuvres plus rares (Vivre dans la peur, La Forteresse cachée) à redécouvrir en versions restaurées.
Après Barberousse, leurs chemins se séparent. Akira Kurosawa, lassé des films de samouraï continuera son immense carrière sans lui. Le destin moins connu de Toshirô Mifune fait l’objet du documentaire Mifune : Le Dernier Samouraï. Ce comédien hors-normes dont l’influence dépasse largement les frontières du Japon fut également producteur et réalisa un long métrage : L’Héritage des 500 000, inédit enfin visible en copie neuve.

Films présentés

Mifune : le dernier samouraï de Steven Okazaki (Japon/États-Unis, 2015)
Barberousse d’Akira Kurosawa (Japon, 1965)
L’Héritage des 500 000 de Toshirô Mifune (Japon, 1963)
Sanjuro d’Akira Kurosawa (Japon, 1962)
La Forteresse cachée d’Akira Kurosawa (Japon, 1958)
Le Château de l’araignée d’Akira Kurosawa (Japon, 1957)
Vivre dans la peur d’Akira Kurosawa (Japon, 1955)
L’Ange ivre d’Akira Kurosawa (Japon, 1948)

Téléchargez le programme [ici]
Téléchargez l’application mobile [ici]
Grâce à l’appli pour iPhone et Androïd (site mobile pour les autres) et à sa rubrique agenda, retrouvez toute la grille horaire avec les résumés de chaque film, ajoutez les séances de votre choix à l’agenda de votre Smartphone et géolocalisez les salles de projections…